Une très belle lecture, à déguster lentement...

« Perle », le roman d'Anne Bert récemment publié chez Hors collection, est l’histoire d’une jeune orpheline qui part à la recherche de ses racines, et qui prendra, pour y arriver, les chemins les plus impudiques, les plus pervers même, jusqu’à ce qu’elle arrive à bon port.

 

Plus qu’un simple roman érotique, ce livre est d’abord et avant tout l’histoire d’une femme, rédigée à la première personne, qui nous entraîne dans sa quête d’identité, quête qui prendra toute la place et l’amènera à vivre une myriade de situations, parfois presque irréelles voire fantastiques, par moments pleines d’humour, souvent glauques, mais aussi une rencontre amoureuse aussi belle qu’improbable.

 

Et voilà tout la qualité du roman d’Anne Bert. « Perle » est un vrai récit, cohérent, et dont on a envie de connaître le dénouement ; c’est aussi une aventure érotique très osée, décrite dans un langage parfois très cru, mais également, et ce n’est pas rien, une histoire d’amour très émouvante. Dès les premières pages, le lecteur a envie d’accompagner Perle dans les méandres de sa quête de jeune femme sans racines, sans attaches, pour découvrir ce que lui réserve la vie.

 

Anne Bert écrit bien. Elle n’a pas peur des mots qu’elle maîtrise parfaitement. Elle en use et en abuse, passant de la description de paysages océaniques dont on sent qu’elle les connaît intimement, à des références historiques et culturelles qui aident à planter le décor, à l’illustration de scènes, érotiques ou pornographiques, à chacun d’en décider, parmi les plus audacieuses et souvent même délirantes, qu’il m’ait été donné de lire ces dernières années.


Je crois qu’il y a deux types de bons romans érotiques, et j’insiste sur le mot « bons », car, malheureusement, ce n’est pas toujours le cas… Il y a ceux qui se lisent d’un trait, en une nuit, ceux que l’on ne peut abandonner avant d’être arrivé à la dernière page tant l’histoire a le don de nous émouvoir en nous connectant à notre univers fantasmatique secret. Et il y a ceux que l’on ne peut lire qu’à toutes petites doses, un ou deux chapitres à la fois, car l’écriture est d’une telle densité qu’on ne veut à aucun prix en rater la moindre perle…


Et le roman d’Anne Bert fait partie de ces derniers.

 

 

 

Nouveaux romans

Recueil de nouvelles paru en décembre 2014

Le premier roman de Marie Godard

Recueils auxquels elle a participé

Marie et Nicolas ensemble sour la même couverture...