Cinq jours, quatre nuits

 

 

 

Barbara Katts se plaint de mon dernier roman... sourire...

Voici le lien vers un commentaire très amusant de Barbara Katts, elle-même auteur chez Harlequin, à propos de mon dernier roman, " Cinq jours, quatre nuits":

 

"Un roman qui donne chaud...", dit-elle...

 

Il semblerait qu'elle ait eu un peu de mal à le lire d'un trait... 

 

À vous de voir, chers lecteurs!

 

Voici le lien vers une critique très élogieuse de Cinq jours, quatre nuits. Cela me touche beaucoup! Merci Clarissa Rivière!

 

http://gouters.canalblog.com/archives/2014/06/27/30153175.html

PARUTION: MAI 2014
PARUTION: MAI 2014

Premier extrait


SAMEDI

 

 

Je n’en peux plus d’attendre.

 

Il sera là dans deux heures à peine et je le verrai alors pour la première fois. J’ai les mains moites, le cœur qui bat à tout rompre. Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit. J’espère que je n’ai pas l’air trop ravagé… J’ai si peur qu’il soit déçu.

 

Le besoin que j’ai de le connaître, de confronter enfin l’idée que je me fais de lui à la réalité, est devenu insoutenable au fil du temps. L’émotion que je ressens chaque fois que je regarde les photos de lui que j’ai réussi à glaner sur l’internet, lorsque j’écoute sa voix dans les quelques messages vocaux que j’ai reçus pendant les derniers mois, cette émotion est si intense que je suis prête à être déçue ou à décevoir pour la vivre enfin avec lui.

 

C’est plus fort que moi, je n’y peux rien, et même si le risque est immense, je n’ai pas eu le choix, je n’ai pas pu résister à l’envie de lui montrer celle que je suis devenue, grâce à lui…

 

Nicolas n’arrête pas de me dire que je m’en fais pour rien, que je suis belle, toujours aussi belle, et, dit-il, peut-être plus encore que lorsqu’il m’a connue. Comment serait-il objectif alors qu’il m’aime tant et depuis si longtemps ? Heureusement qu’il est là, si tolérant, si indulgent devant ma folie douce… Que je l’aime !

 

Je repasse en boucle tous les préparatifs. La chambre, la salle de bains, les repas à servir, la piscine, aura-t-il envie de visiter la région ? Quelle chance que ce mois de septembre soit si beau et tiède et que nous puissions en profiter ensemble. Je crois que je n’ai rien oublié, enfin, j’espère…

 

*   *   *   *

 

Ça y est, la voiture arrive. Nicolas est allé le chercher à la gare. J’ai préféré les attendre à la maison, sur mon territoire. C’est idiot, je le sais, mais qu’est-ce que j’ai mal au ventre !

 

*   *   *   *

 

« Bonjour Jacques ! Soyez le bienvenu au paradis. 

 

- Bonjour ma belle ! Merci à tous les deux de m’accueillir chez vous. Et c’est gentil d’avoir passé commande de soleil. Il pleuvait à Paris quand je suis parti… ici c’est encore l’été, c’est génial ! »

 

Il s’approche de moi et me fait la bise, comme si de rien n’était, ou presque. Seules ses mains, qu’il a posées sur mes épaules, trahissent son émotion par une petite pression à peine perceptible qui me fait comprendre tout ce qu’il ne dit pas à voix haute.

 

*   *   *   *   *   *

*   *   *   *

 


 

 

 

 

Parus en 2015

Recueil de nouvelles paru en décembre 2014

Le premier roman de Marie Godard

Recueils auxquels elle a participé

Marie et Nicolas ensemble sour la même couverture...