Deux articles dans La Dépêche du Midi

Deux articles ont été consacrés à Marie Godard dans La Dépêche du Midi à l'occasion de la parution du recueil de nouvelles: "Histoires de femmes".

 

Le second article met aussi à l'honneur Nicolas Marssac, qui vient juste de publier un nouveau recueil de nouvelles intitulé "Histoires inconvenantes", chez le même éditeur que sa femme, Marie.

 

Voici les liens:

 

http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/03/1786717-cordes-ciel-brigitte-lahaie-conquise-recits-erotiques-cordaise.html

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/13/1817205-gaillac-les-romans-erotiques-de-marie-et-nicolas.html

 

 

 

Lahaie, l'amour et vous

Marie Godard a été l'invitée de Brigitte Lahaie le 23 décembre 2013. Celle-ci lui a consacré la dernière demi-heure de son émission quotidienne.

 

Si vous souhaitez l'écouter, voici le lien vers les "podcasts" de "Lahaie, l'amour et vous". Sélectionnez l'émission du 23 décembre 2013, de 15h à 16h. 

 

http://rmc.bfmtv.com/emission-radio/podcast/lahaie-lamour-51/

 

 

 

Interview à la radio

Voici le lien d'une interview réalisée le 16 avril par Aimé Bruchon sur Fréquence 7.

 

http://www.frequence7.net/son/rslmg.mp3

 

 

 

*   *   *   *   *   *

 

 

Chocolat Cannelle a interviewé Marie Godard pour le magazine Néoplaisir. En voici un extrait:

 

Echanges virtuels, Marie GodardNeoplaisir : Votre premier roman, Échanges virtuels, vient de paraître aux éditions Blanche.

Autour de l'écriture de ce livre, un pari qu'aurait suggéré votre éditeur. Pourriez-vous pour les lecteurs de notre webzine nous raconter ce qui a déclenché chez vous l'envie d'écrire ce roman ?

 

 

Marie Godard : Je pourrais vous dire tout simplement que, pour connaître la réponse, il suffit de lire les premières pages d’Échanges virtuels puisqu’elles sont autobiographiques, à quelque chose près. Nicolas Marssac, mon mari, a publié un roman érotique, L’arrière-boutique, en 2002, chez Blanche. Lors de la parution du livre, Franck Spengler a envoyé à Nicolas des exemplaires de son nouveau livre puis l’a appelé pour connaître sa réaction. A la fin de leur conversation, il a demandé à Nicolas ce que j’en pensais. Nicolas lui a répondu que j’étais à la maison et qu’il pouvait, s’il le souhaitait, me poser la question directement, ce qu’il a fait.

 

Je lui ai dit à quel point j’étais fière de Nicolas, que je trouvais son écriture très belle, mais que c’était un livre d’homme, et que si je devais écrire un roman érotique, le mien serait très différent.

Franck, sans se rendre compte de ce qu’il allait déclencher, m’a répondu d’un seul mot : « Chiche ! »

 

Cela m’a beaucoup fait rire. Au départ, je ne l’ai pas pris au sérieux. J’ai simplement pensé qu’il s’amusait à mes dépens. Mais il est revenu à la charge plusieurs fois, et notamment à chaque réédition du livre de Nicolas, et je me suis finalement dit « pourquoi pas, après tout ». J’ajoute qu’il ne fait pas bon me lancer des défis car j’ai beaucoup de mal à ne pas tenter de les relever…

 

Ainsi que je le raconte dans Échanges virtuels, il y a vraiment eu un premier livre qui s’appelait Échanges culturels que j’ai envoyé à Franck, sans avoir le moindre espoir qu’il le publie, mais simplement pour lui montrer que « j’y étais arrivée ! » Il l’a lu et m’a gentiment fait des commentaires qui sont peu ou prou repris au début d’Échanges virtuels, avec sa permission, bien évidemment. Inutile sans doute de vous dire qu’il l’a refusé, mais en me demandant de me remettre au travail et « de me lâcher, de sortir des clichés du genre, et de livrer quelque chose de moi-même » ce que je n’avais pas fait, il me faut bien l’admettre. Je m’étais livrée à un exercice de style, en quelque sorte, mais pas grand chose de plus…

 

J’ai retravaillé le manuscrit et le lui ai présenté à nouveau quelques mois plus tard. Il l’a suffisamment aimé pour vouloir le publier à condition de trouver un éditeur tel que Pocket qui prendrait ensuite le relais.

 

Tandis que Franck tentait de concrétiser ce projet, j’ai pris conscience du plaisir que m’avait donné l’écriture d’un roman et m’est alors venue l’idée de m’amuser à mon tour à ses dépens. Et c’est alors qu’a germé l’idée d’Échanges virtuels.

 

Je ne savais pas du tout quelle serait sa réaction à être ainsi mis en scène dans ma deuxième tentative mais je n’avais rien à craindre. Il s’est beaucoup amusé de mon audace et a alors décidé de publier Échanges virtuels plutôt qu’Échanges culturels, sage décision tant mes premiers efforts manquaient de compétence. Et lorsque Pocket a aussi accepté le manuscrit, puis France Loisirs, qui a eu l’idée de publier sous la même couverture le mari et la femme, avec L’arrière-boutique de Nicolas, alors j’ai su que je voulais vraiment poursuivre cette aventure...


Lisez la suite: http://www.neoplaisir.com/sexyblog/interviews/marie-godard-romanciere-et-nouvelliste.html

 

Nouveaux romans

Recueil de nouvelles paru en décembre 2014

Le premier roman de Marie Godard

Recueils auxquels elle a participé

Marie et Nicolas ensemble sour la même couverture...